Cela paraîtra peut-être curieux à certain, mais dès que j'ai lu dans mon guide qu'un sous-marin soviétique de classe Foxtrot (nom donné à ce type de sous-marin à propulsion diésel par l'OTAN, les Soviétiques, sens de l'humour oblige, l'ayant appelé "Project 641") pouvait être visité à Los Angeles, j'ai absolument tenu à m'y rendre.

100_2428

Au demeurant, je ne l'ai pas regretté, car ledit sous-marin se trouve amarré au pied d'un géant des mers, le Queen Mary, plus grand paquebot jamais mis en service (moitié plus grand que le ""Titanic"), et que la ville de Long Beach, au sud de Los Angeles, est tout à fait charmante (photos dans l'album sur Los Angeles).

100_2424

Les sous-marins de la classe Foxtrot étaient les plus grands de la flotte conventionnelle soviétique, et pouvaient parcourir 16.000 miles nautiques sans avoir à se ravitailler en carburant. Ils pouvaient rester en opération sous marine quatre jours successifs, après quoi il leur falait revenir à une profondeur de 7 mètres (profondeur de périscope et de snorkel), leur permettant de recycler l'air à l'intérieur du bâtiment et de recharger leurs batteries. Trois moteurs diésel produisaient l'électricité nécessaire au fonctionnement des moteurs qui actionnaient l'hélice.

100_2432

Ces sous-marins opéraient à une profondeur de 250 mètres, et pouvaient descendre jusqu'à 300 mètres de profondeur, naviguant alors à une vitesse de 16.8 noeuds. Pour remonter à la surface, 56 bouteilles d'air comprimé remplissaient d'air des ballasts jusque là remplis d'eau. Les Foxtrot plongeaient et remontaient à la surface presqu'horizontalement. A plus de 30 degrés de gîte, le sous-marin n'était plus contrôlable.

100_2433

submarine

1 Vertical rudder 2 Anchor lights 3 Torpedo tubes 4 After message bouy 5 Sailor 's berths 6 Propulsion motor 7 After access hatch 8 Stern capstan 9 Electric driven compressor 10 Diesel compressor 11 Main diesel engine 12 Fan 13 Water Pumps 14 Reclining Radio antenna 15 Retractable radio antenna 16 Retractable radar antenna 17 Snorkel 18 Periscopes 19 Conning Tower (fin) 20 Access hatch 21 Officers wardroom 22 Officers quarters 23 Captains cabin 24 Torpedo loading hatch 25 Forward radio marker bouy 26 Air-storage tanks 27 Torpedo racks 28 Forward planes 29 Air storage tanks 30 Forward capstan 31 Anchor lights 32 Sonars 33 Propellor 34 Propellor shaft 35 Fuel tanks 36 Battery space No. 1, 2, 3, and 4 37 Compass 38 Quick-diving Kingston valve 39 Storeroom 40 Pumps 41 Fresh water tank 42 Ballast Kingston valve No.2 43 Ballast Kingston valve No.1 44 Chain locker

Les compartiments à torpilles (22 torpilles, 10 tubes). C'était le seul moyen d'évacuer le sous-marin en cas en cas de problème. Les récents problèmes survenus à des sous-marins soviétiques laissent à penser que cette éventualité devait être envisagée sérieusement. Il est prétendu que les marins pouvaient s'en sortir même à une profondeur de 240 mètres... Je préfère ne pas essayer.

100_2434100_2435

Les "portes" d'accès aux divers compartiments. On passe à quatre pattes en se cognant partout. La visite est interdite aux claustrophobes et aux obèses. Pour l'obésité, je ne crois pas que ce soit le souci premier des marines soviétique et russe.

100_2436

Vous vous en doutez, ce n'était pas vraiment "La croisière s'amuse". Le confort était très rudimentaire. Je vous rappelle que le communisme, c'est : rien pour le plus grand nombre, et des privilèges pour les seuls membres du Parti. Seuls les 12 officiers avaient leur propre couchette. Les 66 membres de l'équipage se partageaient 27 couchettes. Des rotations étaient organisées trois fois par jour.

Une couchette d'officier (c'est pas mal).

100_2438100_2439

Des couchettes de matelot.

100_2441

Le commissaire politique bénéficie d'un traitement d'officier. Il est le seul avec le Commandant à connaître l'ordre de mission. L'Internationale des Travailleurs ne saurait avoir de limites, de la conquête de l'espace aux fonds des mers. Il n'est pas dit quel traitement est réservé aux déviants idéologiques (celui qui aura critiqué le rata servi à bord ou qui écoutera de la musique de l'ouest) : le compartiment à torpilles ?

100_2444

L'un des deux cabinets de toilette du sous-marin, à partager entre tous les membres de l'équipage pour trois mois en mer. Cela ne donne pas envie de s'éterniser...

100_2437

Le poste du radio.

100_2440

Le carré des officiers. Le luxe n'est quand même pas indécent. Peut-être que lorsque le bâtiment était en activité, les murs étaient tapissés de posters de jeunes pionnières dans des postures héroïques ? Je l'espère, parce que là l'ambiance, c'est un peu "Shining". Bon, oui, c'est vrai, j'aime pas trop le formica.

100_2442

Un charmant couloir.

100_2445

Les ouaoua (trois pour tout l'équipage de 78 hommes).

100_2446

La table à cartes.

100_2447

Le périscope. Sans périscope, pas de sous-marin, n'est-ce pas ? C'est ce que j'ai appris avec Tintin, en tout cas.

100_2449

Ouh la la ! C'est plein de boutons et de manettes, il faut pas se tromper !

100_2448100_2450

Un total de 74 sous-marins de type Foxtrot ont été construits à partir de 1958 pour les marines soviétiques, mais aussi indienne, libyenne, cubaine et polonaise. Celui que j'ai visité a été en service de 1972 à 1994. Il est dit qu'il était affecté principalement à l'Océan pacifique et qu'il s'est approché très près des côtes de Los Angeles, là où il est maintenant amarré. Trois exemplaires restent en service dans la marine russe (plus surement en train de rouiller quelque part).

Quelques images de la période glorieuse...

pl641

foxt04

foxtrot_dnsn8706257foxtrot_dnst8611160