Voilà ce qu'aurait dit l'un de mes modèles dans la vie, le colonel John "Hannibal" Smith : "I love it when a plan comes together."

a_team05

L'objet de cette satisfaction ?

Je viens d'apprendre que j'ai réussi les épreuves du barreau de New York !!

Après tous ces mois de révisions, d'abord solitaires à Indianapolis, puis dans une prépa privée à Washington D.C., suivis de deux mois et demi d'attentes des résultats, ma patience commençait à atteindre ses limites...

Alors voilà, je suis l'un des 1635 heureux élus (sur 3565, soit un taux de réussite de 46 %). A noter que le taux de réussite des candidats américains se présentant pour la première fois aux épreuves était de 74 %. J'en déduis que pour parvenir à une moyenne générale de 46 %, les candidats étrangers ont dû échouer en nombre...mais pas Marquette ! Vive la France !

Maintenant, je devrais être convoqué devant une commission qui va examiner si je présente les qualités morales nécessaires à l'exercice de la noble profession d'avocat, et remplir quantités de documents administratifs. C'est une illusion de croire que les Américains ne seraient pas paperassiers : à cet égard, ils sont sans doute pire que les Français. Il me faudra sans doute aussi fournir copie de mon casier judiciaire, et leur transmettre tous les documents scolaires possibles et imaginables à partir de la grande maternelle. Les services du barreau de New York effectuent une enquête et sont susceptibles de demander à des personnes m'ayant connu dans le cadre universitaire ou professionnel si je présente les qualités morales requises... Vu le niveau d'anglais des interlocuteurs potentiels, il est probable que ladite enquête tourne rapidement court !

Enfin, cerise sur le gâteau (!), je devrai me rendre une dernière fois à Albany, capitale de l'Etat de New York, pour y prêter serment de respecter fidèlement la Constitution des Etats-Unis et de l'Etat de New York. "So help me God", comme le dit le serment officiel...

Marquette, avocat aux barreaux de Paris et de New York