Je suis prêt à tout pour délivrer aux lecteurs de ce blog des informations essentielles sur la réalité de la vie dans l’Indiana…même à me livrer aux expériences les plus périlleuses pour ma santé !

Ainsi, hier, j’ai décidé d’aller déjeuner chez Hardee’s, afin de tester pour vous une nouveauté qui fait fureur : le « Monster Thickburger ». Déjà, le nom fait rêver !

Le lieu de la dégustation : le restaurant Hardee’s le plus près de chez moi, sur la 116ème rue Nord, côté Est, à Carmel.

100_1305

Le cadre ne se démarque pas vraiment des autres fast-foods : construction en éléments pré-fabriqués, vaste parking entourant ladite construction, voie en escargot autour du bâtiment réservée à ceux qui souhaitent passer commande de leur automobile et déjeuner dans leur voiture (délicieuse odeur de hamburger et de frites dans l’habitacle…). Je dirais même que les restaurants Hardee’s se démarquent par un certain ascétisme dans la présentation. Ici, pas de fantaisie comme chez Arby’s, Wendy’s, McDonald’s ou Burger King, mais de simples tables en formica blanc faisant office de mobilier et de décoration intérieure. On est là pour manger des hamburgers chez Hardee’s, et rien que pour cela. Parfait, c’est le but de ma visite.

100_1304100_1306

Passant commande, je demande un combo # 8 (« Monster Thickburger » + frites + un bon demi litre de soda) et inconscient que j’étais, ajoute un cheeseburger, comme j’en ai pris l’habitude : mine effarée de la vendeuse qui dépasse son quintal et me suggère de commencer par le combo, puis d’envisager la commande de mon cheeseburger ultérieurement.

Conseil avisé, que j’ai d’ailleurs suivi.

A l’arrivée du sandwich (que l’on m’apporte dans un hideux petit panier en plastique), je suis cependant un peu déçu par sa taille : ce serait donc ça, le fameux « Monster Thickburger » ?!

Ne pas se fier aux apparences…

Le « Monster Thickburger » est vraiment un hamburger trois étoiles. Si vous en êtes restés au BigMac, Hardee’s est là pour vous rappeler ce que peut être un vrai hamburger, façonné avec amour, dans les règles de l’art : pas d’infecte cornichon géant, pas d’incongrues feuilles de salade ou autres tranches de tomate, mais deux steacks américain de 200 g, trois tranches de fromage fondu, quatre tranches de bacon, de la mayonnaise (mais point trop abondamment comme souvent chez la concurrence), le tout entre deux morceaux de pain au sésame  préalablement beurrés ( !) : 1400 calories, 107 g de graisse, pour $ 5.49  (4,26 euros).

Un petit chef d’œuvre !

burger_instory

Un hamburger sans concessions, pas comme les McDonald’s (BigMac : seulement 600 calories) ou autres Burger King qui tremblent devant les procès que les obèses pourraient leur intenter pour les avoir mal alimentés pendant des années. "This is a burger for young hungry guys who want a really big, delicious, juicy, decadent burger," a déclaré le patron de Hardee’s.

Pourtant, je n’étais peut-être pas assez « young hungry guy » ce jour-là car, arrivé aux deux tiers du sandwich, je commençais à me dire qu’un cheeseburger ne serait sans doute pas nécessaire. Arrivé à la fin, sa seule évocation me soulevait le cœur.

Pas de doute, le « Monster Thickburger » tient ses promesses !

Alors, bien sûr, m’objecterez-vous, tout cela n’est pas très raisonnable. Certes, mais nul n’est tenu de déjeuner chez Hardee’s tous les jours ! Et puis ce serait vraiment faire preuve d’un refus patent d’intégration que de ne pas céder, de temps à autre, aux tentations de la junk food !

Bon, hier soir, je suis quand même allé à la salle de sport…

Adresse Internet de Hardee’s : http://www.hardees.com. Il est possible de se concocter un menu en ligne et d’en connaître la valeur calorique. Effroi !